Annonce type d’un virus canular

...deux nouveaux virus ont été découverts. Ils arriveront par un e-mail : CALIFORNIA IBM et GIRL THING. Microsoft a annonce qu’il sont très puissants, plus encore que « Love Letter ». Il n’existe aucun remède...

Ce type de contenu est typique d'un canular. Voici 6 points de vérification qui doivent vous mettre la puce à l'oreille.

  1. la source est floue
    Bien qu’un grand nom soit toujours cité pour donner du poids au mél, il n’y a pas de responsabilibité éditoriale claire (AOL ® , Microsoft ®, Wanadoo ®) Mais si le nom et suffisamment connu des utilisateurs débutants, il ne renseigne pas ceux qui désire en savoir plus sur l’émetteur originel ; l’informaticien ou le responsable éditorial.
    Pensez vous vraiment qu’une grande entreprise risquerait son image de marque à dénoncer un virus dans un mél, à la syntaxe et l’orthographe défaillantes, sans donner des détails techniques complets ni sans citer ses sources ? Avez-vous déjà reçu un courriel d’une entreprise sérieuse sans mél de retour, sans adresse PHYSIQUE, sans un nom de responsable commercial,...etc ?
  2. La relation à l’existant est nulle
    Il n’y a aucune adresse qui vous permettent de qualifier l’information. Et pour cause : il existe des dizaines de sites qui tiennent à jour des listes NOMINATIVES de ces virus canulars. Les auteurs de cette désinformation ne veulent surtout pas que vous les découvriez.
    De plus, ils sont suffisamment paresseux pour ne pas avoir créé une page au look officiel qui pourrait ressembler à une page d’explication informatique d’un grand éditeur de logiciel anti-virus comme Symantec ®. A votre avis, si le virus existait vraiment, pourquoi l’auteur ne donne-t-il pas plus de poids à son mél en donnant à juste propos les url des éditeurs d’antivirus et des sites de contre-désinformation ?
  3. Il y a urgence à faire suivre le message
    Il faut se méfier tout particulièrement des méls vous poussant à les faire suivre dans l’urgence à un maximum de personnes. Cela a pour unique but psychologique de vous pousser à agir sans réfléchir. Une fois le mél renvoyé, il est trop tard pour revenir en arrière. Vous avez perdu le jeu. Nous sommes là au coeur du principe de fonctionnement des virus canulars : court-circuiter votre intelligence par l’urgence. Cela marche très bien sur plus de 60% des utilisateurs.
  4. Les dégats sont immenses mais saugrenus
    Et techniquement irréalisables. Sachez qu’un virus est un petit bout de programme exécutable qui a une action EXTREMEMENT spécifique et techniquement descriptible. Un peu de culture informatique suffit pour s’en rendre compte : un virus doit être présent dans un fichier exécutable (.exe) pour agir.
    Un fichier de texte/données ne PEUT PAS ETRE infesté. Or un mél n’est rien de plus qu’un fichier texte ! Donc en aucun cas un mél peut détruire quoi que ce soit. Tout le mal qu’il peut faire, c’est de s’afficher sur votre écran ! Attention cependant, il y a danger si vous avez paramétré votre éditeur de messagerie pour exécuter des logiciels Microsoft ®* automatiquement.
  5. Il n’y a pas de remède
    De plus, le virus est souvent qualifié d’indestructible dans le canular. Avez-vous entendu parler d’un fichier informatique indestructible ? C’est plutôt le contraire qui se produit. Un virus est TOUJOURS destructible, et SOUVENT facilement. C’est juste une question de temps si de nombreux fichiers sont infestés !
    Vous avez un doute ? Formatez votre PC et réinstallez tout depuis votre cédérom ! C’est à faire au moins une fois par an. Votre machine en sera plus performante. Mais sachez qu’il y a toujours un antivirus pour chaque souche de virus, disponible justement sur les sites des éditeurs, quelques jours (heures ?) après l’apparition du virus.
  6. Le style littéraire est pauvre
    Hé oui, les auteurs de canulars ne sont pas de fins lettrés ni de subtils rédacteur marketing ou chargés de communication. Leur plume est souvent médiocre, voire puérile, et généralement le résultat d’un copier/coller vite fait mal fait. Il est souvent présenté comme un scoop qui fait de vous un utilisateur « informé, rusé et prévenant envers vos proches ».
    Bref, nous sommes à des années lumière du style technique* d’un ingénieur ou d’un informaticien qui vous décrit le fonctionnement rationnel d’un virus informatique. La pauvreté du style est l’indice le plus visible du canular. Peut-être aurions-nous dû commencer par là...

[Mis en ligne le 3 septembre 2004]

hoaxes and legends

Statistiques :

Identification :

Utilisateurs :

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Droits d'auteur :

Ce site est mis à disposition
sous un contrat Creative Commons :
http://creativecommons.org