Bien mener son projet Web

Guide Pratique Archimag dédié aux professionnels de l’infodoc

Archimag n°44Tout professionnel de l’infodoc doit pouvoir prendre part à la technique de création du site web, jouer un rôle moteur de la conception à la réalisation. Son engagement sera plus ou moins fort selon son environnement, ses utilisateurs, sa société, son institution ou son service, les moyens humains et matériels dont il dispose, son goût pour le web et son ambition.

Ce guide traite des sites internet ou intranet vus comme outils entre les mains des professionnels de l’infodoc (documentalistes, veilleurs, archivistes, bibliothécaires…).

Il s’agit de montrer comment créer et gérer un site pour présenter son activité, ses produits informationnels, interagir avec ses utilisateurs, collaborer avec eux.

Avec ce guide, il dispose des principaux repères pour se poser les bonnes questions, établir le périmètre et le contenu de son projet, choisir un prestataire pour l’accompagner et des outils de publication, et avancer dans sa réalisation. Des retours d’expérience complètent ces éclairages.

Ayant rédigé l’introduction de ce numéro spécial, je vous recommande vivement la lecture des articles de fond qui y sont rassemblés !

Introduction par BBS

Lorsqu’il m’a été demandé de rédiger quelques lignes sur les outils et projet internet vus par les professionnels de l’infodoc, plusieurs questions se sont d’emblée posées : faut-il s’interroger sur la façon dont les documentalistes (pour utiliser le terme générique parfois décrié) créent des sites Web ou comment ils participent à leur contenu sans en créer l’architecture ? Faut-il évoquer les compétences,les outils, les méthodes … ? Essayons déjà de brosser un tableau introductif.

L’implication des professionnels de l’information et de la documentation dans un « projet numérique », pour nommer les choses de manière un peu allégorique, peut être considéré par différents biais. Nous allons en suivre quelques-uns.

Nouveaux métiers versus métiers traditionnels ?

Je ne voudrais pas évoquer une énième fois l’impact des TIC sur les métiers de l’information - documentation, ce thème a déjà vidé beaucoup trop de cartouches d’encre ou de toner. Faut-il voir dans les nouveaux postes de community manager, curator, et autre document contrôler les “nouveaux documentalistes” qui s’ignorent, déboulant dans le secteur informationnel par le raz-de-marée internet en y bousculant les « anciens documentalistes » ? Ne parlons pas non plus des bibliothèque 2.0 qui voient leurs publics évoluer et doivent diversifier leur offre numérique.

Ces nouveaux métiers disparaîtront-ils, ou vont-ils au contraire peu à peu trouver leur marques, se fondre dans le panorama des métiers traditionnels de l’infodoc, ou encore les remplacer ? Je n’ai pas de réponses à ces questions, et si je les avais, je ne me serais pas installé comme consultant en système d’information, mais comme prophète. Je peux plus facilement contempler avec recul mon parcours, depuis l’obtention de mon diplôme en science de l’information.

Déjà à l’époque, celle de Gopher et pas encore celle du Web 1.0, des métiers nouveaux apparaissaient. Quand je sortis de mon DESS, je cherchai en vain une annonce d’emploi de « veilleur ». C’est un nom de métier presque banal 25 ans plus tard. Mais tous les outils appris durant cette formation sont aujourd’hui disparus...

À suivre dans le magazine !

Archimag - Bien mener son projet Web

Voir les prix sur le site d’Archimag.

[Mis en ligne le 13 mars 2012]

Statistiques :

Identification :

Utilisateurs :

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Droits d'auteur :

Ce site est mis à disposition
sous un contrat Creative Commons :
http://creativecommons.org