Le plagiat et autres formes de triche scolaire

Un dossier de Nicole PERREAULT, animatrice du réseau québecquois REPTIC (Réseau des répondantes et répondants TIC) de 2007 donnait un aperçu clair et net de cette pratique scolaire et universitaire.

Voici une fiche synthétique de son propos et en pièce jointe le document original.

Tout d'abord, quelques chiffres révélés par une enquête européenne de 2007 visant à connaître les habitudes de documentation des étudiants via l'internet.

  • 79,7 % des étudiants rapportent avoir recours au copier – coller sans citer les sources lorsqu’ils rédigent leurs travaux.
  • 77 % des étudiants ne croient pas qu’utiliser le copier – coller sans citer les sources soit un geste sérieux et répréhensible...
  • 95% des plagiaires signalent qu’ils ne se sont jamais fait prendre.

Définition du plagiat

Copier en tout ou en partie le contenu d’une autre production dans sa propre production sans en citer la source (CEST- Jeunesse, 2005). Si l’autre production provient d’une source électronique, quelle qu’elle soit, on parlera de plagiat électronique ou de plagiat à l’aide des technologies.

Formes de plagiat électronique

  1. Le copier/coller : recopier textuellement à partir d’un site Web, un blogue, un forum, un courriel, un cédérom, etc. sans en mentionner la source
  2. insérer des images, des graphiques, des données (ex. : fichier Excel, base de données en ligne) sans en indiquer la source
  3. traduire partiellement ou totalement un texte et copier la traduction sans en mentionner la provenance
  4. Copier un texte et... placer une fausse source
  5. Réutiliser des documents existants
  6. Télécharger des productions accessibles sur le Web (ex. : Wikipedia)
  7. Télécharger des travaux scolaires gratuitement
  8. Copier le travail ou le rapport de labo d’un autre étudiant, avec son accord, et le présenter comme sien
  9. Réutiliser un travail produit dans un autre cours.

Pourquoi ?

La méconnaissance des normes reliées à la citation des sources :

  1. Droit d’auteur : un concept flou pour les étudiants
  2. Une situation vécue au primaire qui perdure au secondaire et à l'université
  3. La facilité à utiliser le partage et le téléchargement de fichiers
  4. Gagner du temps : Plagier « ... c’est un peu comme si on avait un collaborateur que l’on ne paie pas, qui est efficace et en plus qui est rapide ! »
  5. Tout le monde le fait, alors... « Y’a pas de danger de se faire prendre. »

Source : le diaporama de Nicole PERREAULT :

Le plagiat et autres formes de triche scolaire à l’aide des TIC
Nicole Perreault, 16 novembre 2007
[PDF 1 Mo - Mis en ligne le 18 septembre 2012]

Radio Télévision Suisse : Internet, copier-coller-tricher
Les universités font la guerre au «copier-coller». De plus en plus de travaux d'étudiants contiennent des extraits pompés directement sur le net. Un petit film de l'Université de Genève.

Statistiques :

Identification :

Utilisateurs :

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Droits d'auteur :

Ce site est mis à disposition
sous un contrat Creative Commons :
http://creativecommons.org