Système des noms de domaine

Voici les explications de ce système de nommage et d’adressage des ordinateurs, le DNS, Domain Name System.

Si vous connaissez la théorie, passez à la pratique en enregistrant un dépôt de nom de domaine (section Développement Web) ou allez découvrir les enjeux du nom de domaine et de l’ICANN (section Internet et enjeux).

Comment ça marche les noms de domaine ?
Cette page vous propose tout simplement une bonne introduction au principe des noms de domaine.
http://sebsauvage.net/comprendre/dns/
[Site nº 1355 - Mis en ligne le 28 novembre 2012]

L’IANA — Base de données de la zone racine
Cette page liste tous les noms de domaine génériques et géographiques développés pour l’internet par l’IANA.
http://www.iana.org/domains/root/db/
[Site nº 1155 - Mis en ligne le 10 mai 2011]

Le CORE : l’association des greffiers du Web
A la fin du mandat de l’IAHC, le nouveau système d’attribution des GTLD est à été concédé à un nouvel organisme à but non lucratif et de droit suisse, le CORE (Council Of REgistrars). C’est l’assemblée des registrars* (registraire ou bureaux d'enregistrement en français) officiellement reconnus par l’IANA et réunis à Genève en un conseil international, sous la présidence de lan Hanson, et en collaboration avec l’OMPI*.
http://www.corenic.org/
[Site nº 92 - Mis en ligne le 19 février 2000]

Le gTLD-MoU : la lettre d’intention des greffier du CORE
Le CORE a publié une charte, le gTLD-MoU (Generic Top Level Domain Memorandum of Understanding), pour défendre le principe d’un système de nommage stable et équitable. Les registrars du CORE, non revendeurs de noms de domaine, se chargent du pré-enregistrement* des nouveaux gTLD de leurs zones respectives, dans la base centralisée SRS (Shared registry System) de Emergent Corporation.
http://www.domainesinfo.fr/definition/182/gtld-mou-generic-top-level-dom...
[Site nº 93 - Mis en ligne le 19 février 2000]

Les GTLD, InterNIC et NSI
Les vieux routards de l’internet savent que le gouvernement étasunien se chargeait à l’origine de la gestion des noms de domaines via le service InterNIC de la NSF (National Science Foundation). Avec l’explosion du Web, cette tâche bénévole avait été revendue à une société privée, Network Solution Inc,* (NSI) qui eut donc le monopole de la vente des trois noms de domaine (.com, .org et .net) jusqu’en 1999.
http://www.networksolutions.com/
[Site nº 90 - Mis en ligne le 24 novembre 2000]

Whois Source
Le site Whois Source permet de connaître les déposants d’un nom de domaine. Il fournit également de nombreuses informations sur le site : vignette de la page d’accueil, titre, balises Meta, hébergeur, type de serveur, adresse IP, autres domaines réservés, nombre d’inscriptions dans l’Open Directory, etc...
http://www.whois.sc/
[Site nº 486 - Mis en ligne le 9 septembre 2004]

Free DNS Report
Ce site vous édite un état complet de votre domaine DNS. Pour les techniciens.
http://www.dnscolos.com/
[Site nº 1154 - Mis en ligne le 10 mai 2011]

Root Server Technical Operations
Il y a actuellement au niveau mondial 13 "serveurs racines" du système du DNS qui servent les "serveurs TLD de premier niveau" (.fr, .com, .org, … etc.) qui à leur tour servent les serveurs DNS des registraires (registrars) qui gèrent les noms de domaines particuliers…
http://www.root-servers.org/
[Site nº 1067 - Mis en ligne le 29 décembre 2009]

Cimetière de pages :

Les CCTLD, un domaine de niveau 1 par pays
Les pères fondateurs de l’internet ont également créé les CCTLD (Country Code Top Level Domain), les codes à deux caractères attribués à tous les pays du monde. Chaque nation dispose ainsi d’une extension à usage de nom de domaine. la table ISO-3166 contient la liste universelle de ces codes (.be, .de, .fr, .it, .uk, ...etc.).
http://www.iso.org/iso/fr/prods-services/iso3166ma/02iso-3166-code-lists...
[Site nº 89 - Mis en ligne le 19 février 2001]

13 serveurs DNS au niveau mondial

Statistiques :

Identification :

Utilisateurs :

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Droits d'auteur :

Ce site est mis à disposition
sous un contrat Creative Commons :
http://creativecommons.org