Bases de données en ligne

Une base de données peut être définie comme une collection de données enregistrées ensemble, sans redondances pénibles ou inutiles, pour servir plusieurs applications. Les données y sont enregistrées de telle manière qu'elles soient indépendantes des programmes qui les utilisent.

« On peut considérer à l’heure actuelle qu’il y a deux grands modes de diffusion de l’information électronique : - les serveurs commerciaux apparus à partir des années 60 qui fournissent une information sous forme bibliographique, bien identifiée, validée, analyses et payante ; - internet qui diffuse une information hétérogène, peu validée, mal localisée mais en texte intégral et très souvent gratuite. Les deux approches sont en train de converger après une période de développement parallèle, mais la situation est loin d’être stable ».

Jean-Pierre LARDY, in Techniques d’accès à l’information médicale, 1998.

Serveur principaux

En France, deux grands serveurs se complètent :

  1. Questel-Orbit du groupe France Télécom (propriété industrielle, presse)
  2. ORT (droit, registre du commerce et des sociétés)

Sur la scène mondiale, deux grands serveurs s’affrontent :

  1. McClatchy/Knight-Ridder (sciences, médecine, presse, affaires...)
  2. STN (chimie, sciences et techniques, affaires)

Avant-propos :
Quelle différence entre une base de données et une banque de données ?
http://www.servicedoc.info/spip.php?page=article&id_article=234
[Site nº 1338 - Mis en ligne le 13 septembre 2012]

Listes de bases de données
Le site canadien de la Bibliothèque de l’Université Laval donne une liste assez complète mais librement accessible des bases de données mondiales :
http://www.bibl.ulaval.ca/bases_de_donnees_listes
[Site nº 399 - Mis en ligne le 2 mars 2003]

Les bases de données payantes
L’accès en ligne de leurs bases sous-entend la signature d’un contrat commercial et la connaissance chez l’utilisateur payant de la structure des bases proposées. Le coût est généralement lié au temps de connexion et au nombre d’articles visualisés ou commandés. De nouveaux opérateurs, tel Qwam propose une interface d’accès unique à plusieurs bases, via un serveur web. Le cédérom arrive souvent en complément d’un abonnement à un serveur.
http://www.qwam.com/
[Site nº 400 - Mis en ligne le 2 mars 2002]

Producteurs et serveurs
Aujourd’hui, à côtés des organismes publics, coexistent en tant que producteurs des organismes internationaux, des société savantes et des sociétés privées. En France, les producteurs de bases de données sont regroupés dans le Groupement Français de l’Industrie de l’Information (GFII).
http://www.gfii.fr/fr/
[Site nº 403 - Mis en ligne le 2 mars 2002]

Sites en anglais :

Répertoire Complete Planet
Voici un répertoire de plus de 70,000 bases de données sur une cinquantaine de domaines de connaissance. Une première approche du web invisible.
http://aip.completeplanet.com
[Site nº 997 - Mis en ligne le 28 janvier 2009]

Sites disparus :

Les Bases de données gratuites
Il existe également des bases de données gratuites d’accès qur l’internet. Le site DADI de Jean-Pierre LARDY, Marianne QUIOC et Hugo ETIEVANT de l’URFIST de Lyon, en dresse la liste.
http://dadi.enssib.fr/
[Site nº 401 - Mis en ligne le 2 mars 2002]

Statistiques :

Identification :

Utilisateurs :

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Droits d'auteur :

Ce site est mis à disposition
sous un contrat Creative Commons :
http://creativecommons.org